Numéro 45 - 7 juin 2012 - Singuliers songwriters (2)

A bâtons rompus

.RR
.(avril 2012)
.abonnés

Voilà près de trente ans que nous accordons une oreille attentive, et souvent amoureuse, à la musique des NITS. C'est que, comme peu d'autres dans le champ de la pop, les Néerlandais, à travers leurs chansons, ont poursuivi bien davantage qu'un idéal de la mélodie, de l'arrangement ou du son parfaits : ils ont transmis une véritable vision du monde, reconquis le réel par les chemins de l'imaginaire et du hasard. Dans la foulée de leur dernier album, Malpensa, c'est notamment sur cette autre idée du songwriting, considérée comme un art du regard, que nous nous sommes penchés avec le chanteur Henk Hofstede.

Dis, quand reviendras-tu ?

.RR
.(nov.2011-oct.2013)

"De la colère, de l'amour, de la résistance"

C'est un homme qui se fiche de complaire aux modes et dont les chansons tutoient quelques cimes inviolées du songwriting. Qui pousse l'exigence jusqu'à financer et produire lui-même son œuvre. Qui refuse de taire les désirs d'absolu, les élans et élancements amoureux ou la colère éperdue qui l'animent. Un jusqu'au-boutiste, un vrai, comme chacun devrait l'être, qui a sans doute le tort de ne pas être un rebelle glamour, un petit génie de l'autopromo ou un animal mondain de plus dans la ménagerie musicale d'ici. Alors, forcément, le monde s'est jusqu'à présent assez peu intéressé à JOSEPH LEON. Mais Joseph Leon nous intéresse, au plus haut point. Tout comme son somptueux deuxième album, The Bare Awakening, dont, en exergue de cet entretien, nous vous proposons deux magnifiques titres en écoute

Grand Entretien

.RR
.(2005-2007)
.abonnés

"Quatre accords et un clampin qui chante" (1)

En 2005 et 2007, RICHARD HAWLEY enregistre Cole's Corner et Lady's Bridge : deux albums qui le hissent au premier rang d'un songwriting anglais indatable et indémodable, refusant autant d'être sans Histoire que sans lendemain. Rassemblées en un seul long entretien, les deux interviews restées inédites qu'il nous accorde alors répondent avec une humble profondeur à cette grande question : comment diable devient-on un classique ?

Grand Entretien

.RR
.(2005-2007)
.abonnés

"Quatre accords et un clampin qui chante" (2)

Suite de la conversation longue durée avec RICHARD HAWLEY. Où comment un homme issu de la working class de Sheffield s'est glissé dans la peau d'un singer-songwriter de grande classe, alliant la précision et l'exigence de l'artisan, la spontanéité de l'éternel amateur et la modestie de l'honnête homme.

Session Absolue

#45 - Fauve

Dans la foulée de l'interview publiée dans notre précédent numéro, et en marge de son nouvel album Clocks'n'Clouds, Nicolas Julliard, aka FAUVE, offre à L'Oreille un enregistrement "maison" inédit, conçu comme une conspiration poético-musicale : Beneath the Underdog organise une coalition au sommet entre les forces vives de l'harmonie, du chant et des mots.

Les irréguliers

.SM, RR & SS
.(avril-juin 2012)
.abonnés

Josephine Foster

On la dit parfois sauvage, peu accessible, bizarre, peut-être même dotée d'un léger grain… L'imagerie entourant et accablant JOSEPHINE FOSTER n'est jamais qu'une tentative de neutraliser les ressources et forces naturelles qui animent cette représentante d'un songwriting réellement libre. Etrangère aux codes du métier, usant dans son art des espaces et des durées, elle campe une figure rare de musicienne conquérante, filant bien au-delà des marges folk auxquelles certains pourraient la cantonner. A l'occasion d'un récent passage parisien, nous lui consacrons trois textes et un entretien.

→ In conversation with Josephine Foster, par Harry Wheeler [vidéo]
→ Playlist Josephine Foster

A bâtons rompus

.RR
.(avril 2012)
.abonnés

Field Music

Deux frangins anglais qui fument voluptueusement du chapeau, s'amusent à transformer des chansons de trois minutes en dédales mélodiques et se compliquent la vie pour nous la rendre meilleure… Tels sont Peter et David BREWIS, les fous et doux savants aux commandes de cette drôle de machine pop qu'est FIELD MUSIC.

 

→ Article mis en ligne prochainement

A bâtons rompus

.RR
. (mai 2012)
.abonnés

"Créer un univers plutôt qu'un genre"

Avec ses albums Tragedy et Ekstasis, juchés au mouvant point d'équilibre entre écriture circonvolutive, architectures vocales et conquête sonore, la Californienne JULIA HOLTER n'a pas seulement atteint un horizon où le songwriting semble se défaire de ses traditions et de son pedigree : elle donne à entendre rien de moins que le son d'une imagination au travail. Brève mais heureuse rencontre avec ce qu'on peut légitimement appeler un phénomène musical.

→ Article mis en ligne prochainement

Grand Entretien

.JG & RR
.(mars 2006)
.abonnés

"Je n'aspire pas à la paix de l'esprit"

Bish Bosch, le prochain album du toujours rare SCOTT WALKER, s'annonce pour décembre 2012. Une bonne raison pour revenir sur son précédent travail, le surambitieux et controversé The Drift, et surtout sur la trajectoire et les audaces d'un homme qui, comme peu d'autres, aura préféré dynamiter son statut de chanteur populaire plutôt que de booster une carrière toute tracée. Loin de l'image de type un brin borderline qui lui colle à la casquette, il évoquait tout cela avec finesse et profondeur dans cette interview de 2006.

Grand Entretien

.RR
.(avril 2012)
.abonnés

Eric Chenaux

Comme son complice et compatriote Sandro Perri, ERIC CHENAUX n'est entré sur le terrain du songwriting que pour mieux y faire courir les souffles croisés de bien d'autres musiques, pratiques et époques. Rencontre et longue conversation avec un homme qu'on estime digne des grands esprits de la Renaissance.

→ Article mis en ligne prochainement

A bâtons rompus

.RR
.(avril 2012)
.abonnés

Don Nino

Explorer les mille et uns reflets et facettes de l'intime et du goût : c'est le travail captivant et jamais routinier qu'accomplit depuis dix ans Nicolas Laureau (Prohibition, NLF3) avec DON NINO, labo de songwriting ouvert aux expériences les plus subtiles et aux mélanges les plus organiques.

→ Article mis en ligne prochainement

Grand Entretien

.RR
.(septembre 2005)
.abonnés

"Il faut créer sa propre beauté pour survivre"

Savantes volutes de guitare, voix à la blancheur aveuglante, rêveries électroniques, pianotages en apesanteur… Tout au long d'un parcours débuté aux temps lointains du post-punk mancunien, Vini REILLY, l'homme presque seul de THE DURUTTI COLUMN, a élevé la chanson au rang d'art plastique. En 2005, nous avions eu la chance de rencontrer longuement ce créateur aussi discret que sûr de ses choix, cachant sous son corps frêle et ses airs timides un monstre d'endurance, d'intégrité et de musicalité. Entretien inédit.

Le Morceau caché

#12 - Song (Writing)

"Je n'aime pas beaucoup entendre les gens dire que telle chanson, tel artiste ou tel album ne leur "parle pas", je le prends souvent comme un manque de pouvoir d'analyse flagrant (…), et en même temps c'est un résumé-raccourci parfait de la vie d'une chanson : à un moment donné, dans les mains de maladroits exécutants, elle peut finir par ne plus parler, hop, comme si on lui avait ôté des vies possibles et bridé les connexions."

La chronique de Flavien GIRARD.

La Funghimiracolette

#11

Pièces musicales imaginaires, créations sonores mentales, compositions impossibles et autres œuvres irréalisées, impossibles, inaudibles, futures, oubliées, inentendues mais toujours pensables...

La chronique d'Olivier MELLANO.