Numéro 38 - 1er décembre 2011

A bâtons rompus

.RR
.(septembre 2006)

 

Il eut été logique d'évoquer ici VitaMia, le tout dernier album de GIANMARIA TESTA, riche condensé du parcours d'un homme parvenu aux premiers sommets de son existence. Mais l'actualité étant faite d'inlassables remontées de mauvaises odeurs, nous avons choisi, pour en contrecarrer les plus récentes, de ramener à la surface du présent cet entretien de 2006. Réalisé avec le chanteur piémontais lors de la sortie de son disque Da Questa Parte del Mare, dédié aux acteurs malheureux et méprisés des migrations modernes, il peut se lire comme un antidote à la froideur d'un temps qui a effacé l'hospitalité et la générosité de son code d'honneur.

Gens de passage

.RR
.(octobre 2011)
.abonnés

Ici d'Ailleurs...

Des premiers disques de Yann TIERSEN à Matt ELLIOTT, de BED à Jean-Philippe GOUDE, de MARRIED MONK à PROGRAMME, le label nancéen ICI D'AILLEURS... a bâti patiemment un catalogue qui défend une autre idée du goût, à la fois pointue, ouverte et insoumise aux forces de la routine. A l'occasion du quinzième anniversaire de sa création, rencontre avec son fondateur STÉPHANE GRÉGOIRE.

Ma journée chez...

.RR
.(août 1999)
.abonnés

Brendan Perry

A l'occasion de la sortie de son premier album solo, BRENDAN PERRY, alors affranchi de ses responsabilités au sein du groupe DEAD CAN DANCE, recevait dans sa retraite irlandaise. Souvenirs d'une journée passée aux confins du monde, en compagnie d'un songwriter qui disait alors calquer sa musique "sur le pas ou le pouls d'un promeneur".

Playlist Brendan Perry [1984-1999]

Session Absolue

#38 - Deja Mu (Philippe Bellet)

Heureux ceux qui s'apprêtent à découvrir, ébahis, la personnalité musicale polymorphe et la fantaisie parfaitement organisée de Philippe Bellet, passe-murailles issu du chant lyrique, devenu compositeur et multi-instrumentiste tout-terrain. Après son projet Pouic Pouic, dans lequel il s'attachait à "marier le grotesque et l'élégance", le voici sous la bannière de DEJA MU : une aventure solo bientôt documentée par un premier album, qui le voit se frotter aux reliefs aigus et aux formes savamment contournées d'un songwriting porté à son meilleur niveau de jeu et d'invention. Toutes qualités qui ne pouvaient évidemment engendrer qu'une Session Absolue de tout premier choix.

Grand Entretien

.RR
.(novembre 2011)
.abonnés

"J'ai tracé mon chemin à travers les préjugés" (2/2)

Second temps de notre conversation avec l'inclassable et nécessaire EUGENE CHADBOURNE, porte-étendard déjanté des musiques sans matricule. Qui parle notamment ici de ses fructueuses non-relations avec l'industrie du disque, des liens étroits entre critique et pratique musicales, ou encore des ravages de l'esprit de sérieux dans la musique moderne.

→ Cet article sera mis en ligne prochainement

La Clé

#10 - The Deepest Stream of Consciousness

"Pour qui sonne le glas dans Bells du quintet d'Albert Ayler ? Pour le réalisme conventionnel, celui qui impose ses superstitions au réel, son fantasme d'ordre, sa prétention à pouvoir en détourner le cours. C'est dans cette mesure que l'oeuvre d'Ayler sonne comme l'interprétation de l'ouverture de Finnegans Wake de Joyce avec pour thème principal le riverrun, courant le plus profond du fleuve du Temps."

La chronique de Stéphane MONET

La Funghimiracolette

#10

Pièces musicales imaginaires, créations sonores mentales, compositions impossibles et autres œuvres irréalisées, impossibles, inaudibles, futures, oubliées, inentendues mais toujours pensables...

La chronique d'Olivier MELLANO.