Numéro 34 - 3 novembre 2011

.RR
.(novembre 2011)
.abonnés

Avec JP NATAF, nous voulions à l’origine deviser sur l’exercice particulier du concert solo. D’une part parce que L’Oreille Absolue consacre à ce sujet une rubrique, "Seul Alone", qui emprunte son intitulé à l’une de ses chansons-phares. D’autre part parce qu’il était intéressant de recueillir à ce propos les sentiments d’un musicien qui exalterait plutôt la beauté des rencontres, compagnonnages et autres complicités. Mais JP NATAF a la pensée et la parole fleuves, et notre conversation est très largement sortie du lit dans laquelle nous pensions la tenir. D'où cet entretien couvrant presque totalement le vaste et riche champ d'expériences, de réflexions et de désirs dont notre homme a fait son territoire d'élection : franchement, qui s'en plaindra ?

→ Cet article sera mis en ligne prochainement

Grand Entretien

.RR
.(septembre 2005)
.abonnés

"Ce formidable sentiment d'insécurité" (2/2)

Seconde partie du cours magistral d'intelligence et d'humilité délivré par l'éminence du songwriting britannique RICHARD THOMPSON. Qui explique ici notamment pourquoi son intérêt pour l'histoire de la musique, et la fréquentation des spectres bien vivants qui la composent, l'ont conduit à créer le répertoire éclectique et inventif qui est le sien.

Ma journée chez...

.RR
.(février 1996)
.abonnés

Mark Eitzel (2/2)

L’ascension des hauteurs troubles de San Franscisco se poursuit et s’achève, toujours avec MARK EITZEL en premier de cordée habité par les forces de la passion et du désenchantement. Expédition accomplie dans l’épaisseur incertaine des nuits, avec toutefois un détour lumineux chez Paula FRAZER, alors chanteuse du groupe Tarnation.

Session Absolue

#34 - Naïm Amor

"Le plaisir créé par la musique sera toujours une révolution", nous disait NAÏM AMOR dans son très récent entretien. Phrase à laquelle sa guitare donne aujourd’hui toute sa résonance dans l’espace de jeu de la Session Absolue, avec une reprise nue et vulnérable du thème morriconien d’Il était une fois la révolution (Giù la Testa en VO). De cette histoire-là, oui, nous ne nous lasserons jamais : voici donc "Il était une fois le plaisir de suivre du bout des doigts et du fond du cœur la trame, les plis et la texture d’une musique aimée".

A bâtons rompus

.RR
.(octobre 2011)
.abonnés

"Des sentiments, des couleurs, des concepts, des textures, des histoires abstraites..."

Avec l’épatant collectif Rachel’s, elle aura ouvert au milieu des années 90 un véritable front pionnier, au point de jonction entre musique de chambre, post-rock et expressions instrumentales sans étiquettes. Aujourd’hui revenue à la condition de pianiste et compositrice, l’Américaine RACHEL GRIMES n'en continue pas moins de se glisser avec grâce dans des interstices spatio-temporels et des registres d'expression qui, loin des logiques de genre, s'attachent avant tout à retranscrire l'expérience sensible d'un être attentif au monde.

Playlist Rachel Grimes & Rachel's
Ecouter et acheter Book of Leaves, Loretto et Marion County 1938 de Rachel Grimes.

Notes du sous-sol

#08 - Les animaux (ou Euthanasie Papy !, ou La Gérontorockratie)

"Je regarde Roger Waters et je vois mon grand père maternel jouer de la basse sur un écran géant. Drôle d'effet. "Pépé, descend de la scène ! Qu'est-ce que tu fais là ? Tu nous fais honte ! Mamie t'attend. Allez, lâche cette guitare, on va mettre Les Chiffres et les Lettres. Tu vas prendre tes jumelles et regarder passer les trains. Pépé ! Descends voyons. Tout le monde te regarde ! Allez, tu vas rater le corail de Toulouse, ton préféré, qui va passer d'une minute à l'autre.""

La chronique de Pascal BOUAZIZ

La Clé

#09 - Douanier Davis

"A l’instar des premiers critiques du peintre, je reprochais inconsciemment aux tableaux d'Henri Rousseau leur absence de perspective. Je n’avais pas su voir dans la verticalité de la nature peinte par le Douanier le simple aplomb de la beauté, comme je n’avais pas su entendre dans la musique de Miles Davis l’appel à rebrousser chemin, à remonter à la source."

La chronique de Stéphane MONET

taille du texte

A+ | A | A-

N°34


Ont participé à ce numéro

Richard ROBERT, Pascal BOUAZIZ, Stéphane MONET.


Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO