Numéro 5 - 2 mars 2011

Grand Entretien

.RR
.(octobre 2010)
.abonnés

L'organisation du monde, la transcendance, l'alchimie du vivant : dans son dernier album, le compositeur, improvisateur et multi-instrumentiste VINCENT ARTAUD n'a pas eu peur de se frotter à ces thèmes ô combien chargés. Il s'en explique dans un entretien plus lumineux qu'illuminé.

A bâtons rompus

.RR
.(février 2011)
.abonnés

"Je prends soin de chaque note"

Du rock au piano solo puis à la musique de chambre épurée, DUSTIN O'HALLORAN, cousin américain inspiré de Johánn Johánnsson ou Max Richter, creuse depuis quelques années un somptueux sillon. Dont L'Oreille, en sa compagnie, redessine le tracé.

A bâtons rompus

.RR
.(juin 2004)
.abonnés

"Je suis ma propre expérience scientifique"

En 2004, SUFJAN STEVENS, qui vient de sortir le dépouillé Seven Swans, ne s'est pas encore totalement métamorphosé en savant fou du songwriting américain. Mais il affirme déjà ses très hautes ambitions et exigences dans un entretien qui révèle sa largeur de vue.

Session Absolue

#05 - Les Marquises

Le duo lyonnais formé par Jean-Sébastien et Julien Nouveau a parfaitement saisi l'esprit de la Session Absolue : il la (dé)tourne à son avantage, la transforme en zone de turbulence et en moment de doux désordre, le temps d'une chanson instantanée, passée au crible perturbateur de l'improvisation.

C'est dire si L'Oreille est fière d'abriter en ses pages Acting Out, étreinte houleuse et noces de feu entre la mélodie et le chaos.

Sans les yeux

.RR
.(mai 1998)
.abonnés

"Ce qui me touche, c'est le grain originel, le son des débuts, d'où qu'il vienne" (2/3)

Deuxième volet du blind test géant avec PASCAL COMELADE. Où s'imposent sur le tapis des sujets aussi divers que l'histoire officielle de la musique, le coupable esprit de sérieux des mystiques, la corporation des accordéonistes, la pathologie de l'amateur de reprises et – tiens, on y revient – la haine du tourisme musical.

Acouphènes

Tim Hecker, le chercheur de revenants sonores

"Avec chaque album de Tim Hecker, un monde finit là où commence un autre. Un autre monde qui n’est jamais que la projection ou la prolifération du précédent dans un contexte différent, où ce qui a été vient miroiter dans le présent de l’écoute."

La chronique de Fabrice FUENTES.

Yesterday's Parties

#02 - Luc Ferrari, l'éternel fugace

 

"On avançait dans la pénombre, longeait le mur sur le côté, dans la faible clarté de la lune, guidé par les voix, attiré par elles, sentant ses pieds dans la terre, chaque pas nous rapprochant des voix..."

La chronique de Jacques SERENA.

taille du texte

A+ | A | A-

N°5


Ont participé à ce numéro

Richard Robert, Fabrice Fuentes, Jacques Serena.


Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO