Liste des documents trouvés pour "Chadbourne, Eugene"
retourner à l'index

Grand Entretien

.RR
.(novembre 2011)
.abonnés

"J'ai tracé mon chemin à travers les préjugés" (2/2)

Second temps de notre conversation avec l'inclassable et nécessaire EUGENE CHADBOURNE, porte-étendard déjanté des musiques sans matricule. Qui parle notamment ici de ses fructueuses non-relations avec l'industrie du disque, des liens étroits entre critique et pratique musicales, ou encore des ravages de l'esprit de sérieux dans la musique moderne.

→ Cet article sera mis en ligne prochainement

Grand Entretien

.RR
.(novembre 2011)
.abonnés

"J'ai tracé mon chemin à travers les préjugés" (1/2)

Voilà près de quarante ans que les amateurs de potions magiques peuvent goûter aux philtres acides de l'extravagant docteur EUGENE CHADBOURNE. Un praticien de l'impossible et de l'impayable, du genre à coller pour rire la tête de l'improvisation libre sur le corps de la country & western, à transformer la guitare et le banjo en instruments barjos et toutes les musiques qu'il touche en créatures inouïes, refusant de marcher droit et de présenter des papiers en bonne et dûe règle. Mais qu'on ne se fie pas trop aux apparences : derrière ses airs de professeur Nimbus cramé du cigare, ses disques qui dynamitent les conventions et ses concerts de doux-dingue en liberté pas très surveillée, se trouve un pénétrant observateur et acteur de la chose musicale. Qui valait donc bien cet entretien en long, en large et en traviole.

taille du texte

A+ | A | A-

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO