Liste des documents trouvés pour "Bunyan, Vashti"
retourner à l'index

Grand Entretien

.RR
.(septembre 2005)
.abonnés

"Les rêves ont tellement de pouvoir" (1/2)

En 1970, VASHTI BUNYAN sortait dans l'indifférence générale un album d'une beauté inaltérable, dépassant dans la plus grande douceur les conventions du songwriting britannique. Trente-cinq ans plus tard, fêtée comme une reine, elle brisait le silence dans lequel elle s'était plongée, avec un deuxième disque dévoilant une voix et une inspiration intactes, une âme toujours aussi vaste et généreuse. Avant la publication dans notre n°26 d'une interview réalisée cet été, voici en deux volets l'intégralité d'un entretien-fleuve que l'Anglaise accorda à l'époque de son retour en grâce. Où se dessine l'itinéraire lumineux, affranchi et pas si tranquille d'une femme qui n'a rien à vendre, mais tout à offrir en partage.

Playlist Vashti Bunyan : early years (1965-1970)

Grand Entretien

.RR
.(septembre 2005)
.abonnés

"Les rêves ont tellement de pouvoir" (2/2)

Comment revient-on au bercail de la musique après 35 ans d'absence et d'abstinence ? Voici la seconde partie de l'entretien de 2005 avec VASHTI BUNYAN, en attendant de ses très fraîches nouvelles dans notre numéro de la semaine prochaine.

Playlist Vashti Bunyan (2002-2005)

Dis, quand reviendras-tu ?

.RR
.(août 2011)
.abonnés

"Ai-je vraiment besoin d'un troisième album ?"

Revenue miraculeusement aux affaires musicales en 2005, après trente-cinq ans d'oubli et de silence (cf. nos deux numéros précédents), la songwriter anglaise VASHTI BUNYAN aurait pu être saisie par le désir fiévreux de rattraper le temps perdu. Au lieu d'engouffrer voracement albums et tournées, elle a préféré butiner d'un projet à un autre au seul rythme de ses désirs. Avec ce détachement sensible qui est le sien, ne cachant rien de ses doutes comme de ses convictions, elle explique dans cet entretien pourquoi elle n'entend pas astreindre sa seconde vie de musicienne à un quelconque impératif de productivité. Après COLLEEN la semaine passée, voici une autre preuve qu'il n'est pas nécessairement difficile d'être une femme libérée.

taille du texte

A+ | A | A-

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO