Liste des documents trouvés pour "Arlt"
retourner à l'index

L'interview sur paroles

.RR
.(janvier 2011)

"Le chant, c'est comme une parole d'avant le langage"

La musique qu'on déshabille, l'art du vagabondage et de la chute, les voix commes des visions... Le duo parisien ARLT réagit à des propos de musiciens et d'écrivains que l'Oreille lui a mis dans les pattes, ainsi qu'à deux lignes tirées de son répertoire.

Session Absolue

#08 - Arlt

C'était dans notre précédent numéro, rappelez-vous : sous les traits masqués d'El Barbarian, Général Alcazar détournait avec sa complice Blue Little Toe une chanson du duo parisien ARLT.

L'heure de la revanche a sonné : accompagné de quelques pieds nickelés, ARLT riposte aujourd'hui en dérobant dans le répertoire du Général la chanson Outsiders, transformée en mantra vaguement inquiet, en tremplin pour le vertige et en aire de jeu collectif. C'est la Session Absolue de la semaine, et c'est, osons le dire, un nouveau motif de fierté bien placée pour l'Oreille.

Session Absolue

#32 - Arlt

De retour aux affaires discographiques avec un tonitruant 45t, ARLT, ces temps-ci, travaille comme on rêve, comme on boit ou comme on flingue - c'est-à-dire avec force voluptés, fièvres, visions, sérieux, folies et langueurs - aux chansons de l'album qui succèdera à La Langue. Toujours augmenté par le halo de présence de Mocke Depret, le duo parisien a accepté de se prêter à la Session Absolue et de nous céder deux titres inédits. Que, pillant sans vergogne notre collègue Mickaël Mottet, nous décrirons comme deux "chansons ahuries d’enfant terrible, aux nerfs apparents".

Grand Entretien

.MM & RR
.(avril-mai 2012)
.abonnés

"Une réelle stupéfaction d'être au monde" (1/2)

"Rendre compte de la parole des fous ET de la parole des morts" : voilà, parmi bien d'autres louables lubies, quel aura été l'un des hauts desseins de Feu la Figure, le deuxième album de ARLT. De fait, on y entend notamment Eloïse Decazes, Sing Sing et leur comparse Mocke s'absorber comme peu d'autres dans l'art du déséquilibre (tels des fous), mais aussi témoigner d'une traversée du monde dont, au sens propre comme au sens figuré, ils ne reviennent pas (tels des morts). De ce travail poético-musical qui remue toutes sortes de profondeurs, de songes éveillés et de belles hantises, nous avons voulu connaître les tenants et aboutissants. D'où ce long entretien, mi-fleuve, mi-éboulis, charriant à qui mieux mieux son lot de paroles frappées au coin d'un sens qui, Dieu merci, échappe au commun.

Grand Entretien

.RR
.(avril-mai 2012)
.abonnés

"Une réelle stupéfaction d'être au monde" (2/2)

Seconde partie de notre conversation avec les esprits de ARLT, qui s'intéresse d'un peu plus près à la nature profonde de leurs danses, à leur propension à traîner moult orchestres fantômes dans leur sillage, à leur passion pour tout ce qui tremblote entre les lignes du monde ; et à bien d'autres sérieuses fantaisies qui ont le don de rendre la vie infiniment et intensément plus fragile.

Les irréguliers

.RR
.(mars 2014)

Arlt & Thomas Bonvalet

Que faire de son propre répertoire ? Lui imposer un strip-tease intégral qui vire au désossement sensuel ? Eprouver sa résistance et sa vitalité en lui arrachant les ailes et en lui grillant les antennes ? Lui refaire le portrait à coups de surin virtuoses et amoureux ? Tels sont les possibles scénarios du disque que ARLT, revisitant des titres de ses deux premiers albums, a enregistré avec le manipulateur d'instruments et semeur de troubles Thomas BONVALET. En attendant un entretien avec ce dernier, L'Oreille dévoile avec L'Eau froide un extrait de ce travail de recomposition.

taille du texte

A+ | A | A-

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO