Grand Entretien


"Une réelle stupéfaction d'être au monde" (1/2)

"Rendre compte de la parole des fous ET de la parole des morts" : voilà, parmi bien d'autres louables lubies, quel aura été l'un des hauts desseins de Feu la Figure, le deuxième album de ARLT. De fait, on y entend notamment Eloïse Decazes, Sing Sing et leur comparse Mocke s'absorber comme peu d'autres dans l'art du déséquilibre (tels des fous), mais aussi témoigner d'une traversée du monde dont, au sens propre comme au sens figuré, ils ne reviennent pas (tels des morts). De ce travail poético-musical qui remue toutes sortes de profondeurs, de songes éveillés et de belles hantises, nous avons voulu connaître les tenants et aboutissants. D'où ce long entretien, mi-fleuve, mi-éboulis, charriant à qui mieux mieux son lot de paroles frappées au coin d'un sens qui, Dieu merci, échappe au commun.

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°46 (2,5 €)