Grand Entretien


"Une musique qui serait le miroir de mon ciel intérieur" (3/3)

Ultime round de notre discussion avec TITI ROBIN, qui aborde les mirages de la "mise en danger" musicale, la nécessité de creuser profondément au soi plutôt que de partir vers l'inconnu, l'inanité de la notion de "progrès". Et l'indépassable satisfaction de pouvoir toucher l'auditeur, "comme on toucherait la peau d'une personne qui n'aurait pas été caressée depuis longtemps".

→ Cet article sera mis en ligne prochainement

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°32 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par RR

.(2005-2008)

Page 1 / 1


Partager
 
article publié dans le n° 32.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO