Grand Entretien


"Traduire en musique ce que le verbe ne peut nommer" (2/2)

Seconde partie de notre entretien au long cours avec VINCENT ARTAUD, compositeur et arrangeur transcendant qui évoque son initiation à la musique non labellisée et son statut d'héritier du XXe siècle, ses échanges fructueux avec ses partenaires et ses liens avec Claude Debussy ou Steve Reich.

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°6 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par RR

.(octobre 2010)

Page 1 / 2


Partager
 
article publié dans le n° 6.
Voir cette édition.

A LIRE EGALEMENT

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO