Grand Entretien


"Mes chansons sont des comédies noires"

 

Révélé un an plus tôt en Europe par l'album Is the Actor Happy ?, VIC CHESNUTT, en 1996, sort son cinquième disque, About to Choke. L'occasion d'une première rencontre avec l'Américain qui, à l'opposé des clichés et des rumeurs qui l'entourent alors (atrabilaire, ingérable, toujours cuit), révèle sa nature profonde : celle d'un songwriter qui, dans son art comme dans ses propos, exprime la grandeur d'âme des hommes sans armure, la splendeur des vies non maquillées, et les précaires mais flamboyants bonheurs des tristes.

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°39 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par RR

.(novembre 1996)

Page 1 / 2


Partager
 
article publié dans le n° 39.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO