A bâtons rompus


"Je sens qu'au fond de moi un animal veille"

Avec son air de ne pas y toucher, d’ouvrir, comme par inadvertance, la porte d’une musique éperdument secrète, turbulente et captivante, le Lyonnais Jean-Sébastien NOUVEAU, l'homme des MARQUISES, ne cesse d’alimenter et féconder son imagination afin de nous la donner à entendre. Rencontre avec un aventurier qui traque le hasard avec gourmandise pour mieux s’orienter dans le dédale de sonorités de son époque.

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°43 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par FF

.(mars 2012)

Page 1 / 2


Partager
 
article publié dans le n° 43.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO