A bâtons rompus


"Garder un œil personnel sur le monde"

Voilà près de trente ans que nous accordons une oreille attentive, et souvent amoureuse, à la musique des NITS. C'est que, comme peu d'autres dans le champ de la pop, les Néerlandais, à travers leurs chansons, ont poursuivi bien davantage qu'un idéal de la mélodie, de l'arrangement ou du son parfaits : ils ont transmis une véritable vision du monde, reconquis le réel par les chemins de l'imaginaire et du hasard. Dans la foulée de leur dernier album, Malpensa, c'est notamment sur cette autre idée du songwriting, considérée comme un art du regard, que nous nous sommes penchés avec le chanteur Henk Hofstede.

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°45 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par RR

.(avril 2012)

Page 1 / 3


Partager
 
article publié dans le n° 45.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO