A bâtons rompus


"Je prends soin de chaque note"

Du rock au piano solo puis à la musique de chambre épurée, DUSTIN O'HALLORAN, cousin américain inspiré de Johánn Johánnsson ou Max Richter, creuse depuis quelques années un somptueux sillon. Dont L'Oreille, en sa compagnie, redessine le tracé.

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°5 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par RR

.(février 2011)

Page 1 / 2


Partager
 
article publié dans le n° 5.
Voir cette édition.

A LIRE EGALEMENT

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO