Dis, quand reviendras-tu ?


"Ecrire pour se souvenir des choses"

Fin 1998 sort le premier et unique album de David Leroy, alias ORLY, musicien arpenteur promenant ses regards, sons et mots aux confins spectraux des villes de la périphérie parisienne. Eloge des lignes de fuite, collectage de traces, plongée au cœur épuisé du monde : près de quinze ans après, Matériau a gardé son magnétisme, renforcé par le mutisme dont son auteur n'est pas sorti depuis.

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°46 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par RR

.(décembre 1998)

Page 1 / 2


Partager
 
article publié dans le n° 46.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO