Les irréguliers


Josephine Foster

On la dit parfois sauvage, peu accessible, bizarre, peut-être même dotée d'un léger grain… L'imagerie entourant et accablant JOSEPHINE FOSTER n'est jamais qu'une tentative de neutraliser les ressources et forces naturelles qui animent cette représentante d'un songwriting réellement libre. Etrangère aux codes du métier, usant dans son art des espaces et des durées, elle campe une figure rare de musicienne conquérante, filant bien au-delà des marges folk auxquelles certains pourraient la cantonner. A l'occasion d'un récent passage parisien, nous lui consacrons trois textes et un entretien.

→ In conversation with Josephine Foster, par Harry Wheeler [vidéo]
→ Playlist Josephine Foster

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°45 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par SM, RR & SS

.(avril-juin 2012)

Page 1 / 5


Partager
 
article publié dans le n° 45.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO