Ma journée chez...


Brendan Perry

A l'occasion de la sortie de son premier album solo, BRENDAN PERRY, alors affranchi de ses responsabilités au sein du groupe DEAD CAN DANCE, recevait dans sa retraite irlandaise. Souvenirs d'une journée passée aux confins du monde, en compagnie d'un songwriter qui disait alors calquer sa musique "sur le pas ou le pouls d'un promeneur".

Playlist Brendan Perry [1984-1999]

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°38 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par RR

.(août 1999)

Page 1 / 2


Partager
 
article publié dans le n° 38.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO