Le creux de L'Oreille : en écoute cette semaine


Bill Wells - "Lemondale" Sampler

L’improvisation n’est pas un langage en soi : c’est une disposition d’esprit, la marque d’une passion pour tout ce que la musique peut avoir d’impondérable, de hasardeux, d’accidentel. Cet amour-là, le pianiste et bassiste écossais BILL WELLS l’a cultivé sous différentes formules (du trio à l’octuor), avec des musiciens de tous bords. Ce fut notamment le cas en 2008 dans l'album Gok, enregistré avec Mahel Shalal Hash Baz, faramineux orphéon japonais à géométrie variable expert en couacs et en approximations éminemment musicales, mené par un leader, Tori Kudo, qui se présente lui-même comme "le roi de l’erreur".

Trois ans après, Bill Wells récidive en creusant toujours plus profond la filière de l'underground nippon. Pour résumer Lemondale, prodige qui ne se résume pas, il faut peut-être imaginer Jean-Sébastien Bach tapant le carton avec Procol Harum dans l'arrière-salle d'un bar louche de Tokyo tenu par Pascal Comelade et hanté par l'esprit d'Albert Ayler (écoutez donc ci-dessous le morceau-titre). Voilà, à peu près. Rassemblant pendant une journée quatorze musiciens de la scène tokyoïte (dont Jim O'Rourke à la guitare), Bill Wells signe en tout cas à nouveau un grand moment de swing bancal et poétique. On y entend la ballade des autodidactes heureux, le chant pur et non édulcoré des vrais amateurs, la joie fauve de ces musiciens qui, sans se soucier des canons techniques et des codes d’expression en vigueur, ne se conforment qu’aux ordres de leurs désirs.

 

Belle écoute.

Bill Wells 'Lemondale' Sampler by DominoRecordCo

taille du texte

A+ | A | A-

Page 1 / 1


Partager
 
article publié dans le n° 38.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO