Session Absolue


#28 - Delphine Dora

Parce que les grands discours et les dogmes entourant les "musiques improvisées" finissent toujours par être accablants de lourdeur, il fait bon se ressourcer très régulièrement chez DELPHINE DORA. Cette pianiste, chanteuse et multi-instrumentiste, naturellement portée vers la création impromptue, est de ces âmes libres qui, sans prêchi-prêcha, savent trancher dans le vif de la musique et du réel et en retirer la moelle poétique. L'espace ouvert de la Session Absolue était donc taillé pour elle. Munie d'un poème de Stephen Spender, elle y est entrée comme chez elle, c'est-à-dire comme dans un lieu où tout, heureusement, serait à refaire, à ressaisir, à réinventer et à réenchanter.

"C’est avec un immense plaisir que j’accepte cette invitation pour une Session Absolue. La règle du jeu ne m’est pas complètement étrangère, puisqu’enregistrer dans des conditions limitées est un terrain familier pour moi qui ait toujours "travaillé" de cette manière, soit capter au plus près ce qui peut surgir de soi, ne pas savoir ce qu’il peut advenir, un plaisir du commencement et de l’instant présent. 

Je décide de consacrer mon morceau à un poème de Stephen Spender intitulé Sleepless, traitant de l’insomnie, mais qui peut désigner ces états de latence, de sommeil éveillé que l’on peut parfois rencontrer dans la journée. C’est dans cet état d’"attention flottante", de "semi-image-sessiondora1conscience" que je démarre l’enregistrement avec mon piano et ma voix pour seuls compagnons. Je ne sais pas du tout où je vais mais je me lance. Après plusieurs tentatives, il se passe quelque chose au bout d’un moment, soit l’émergence d’une forme, mais à moitié convaincue, je continue et j’enchaîne sur une autre interprétation du texte. Puis, je ne vais pas plus loin, je ne cherche pas davantage, ce serait transgresser la règle. 

Finalement, je ne choisis pas entre ces deux morceaux. Je décide de garder ces deux "moments" tels quels et en ré-écoutant, je me dis que ces deux "captations du réel" peuvent s’écouter l’une à la suite de l’autre. En tout, il m’a fallu à peine une heure pour saisir ceci et à peine quelques minutes de mixage.

                                                                                                   Delphine DORA"

Belles écoutes.

 

"Sleepless 1" (Stephen Spender/Delphine Dora)

"Sleepless 2" (Stephen Spender/Delphine Dora)

Delphine Dora : voix, piano, mix.

Enregistrés en août 2011 au domicile de l'auteur.

. Le site de Delphine Dora.
. Une page d'écoute et de téléchargement des albums de Delphine Dora.


taille du texte

A+ | A | A-

Page 1 / 1


Partager
 
article publié dans le n° 28.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO