A bâtons rompus


"Aborder la musique par son essence"

Il n'est pas seulement le plus parisien des Brésiliens : depuis une dizaine d'années, MÁRCIO FARACO est aussi ce maître sans école fixe qui, pas à pas, disque après disque, œuvre à la création de son propre classicisme. Hors mode, hors genre, cette recherche patiente et exigeante l'a mené jusqu'aux plages nues de son dernier album, O Tempo. Il raconte ici comment, par les hautes vertus de l'épure, l'enregistrement d'un disque peut devenir un travail épuisant mais bénéfique, qui consiste à savoir "tirer des fils d'or".

Playlist Márcio Faraco

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°23 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par RR

.(juillet 2011)

Page 1 / 2


Partager
 
article publié dans le n° 23.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO