A bâtons rompus


"Une poussière dans l'oeil du monde moderne"

En 2001, on découvrait, ébaubi, les enregistrements du LANGLEY SCHOOLS MUSIC PROJECT : de formidables relectures de popsongs, réalisées dans les années 70 par des gamins canadiens et un instituteur plus rêveur que la moyenne. Pour fêter les dix ans de cet enchantement, voici un entretien avec HANS FENGER, l'homme sans qui cette ode à la gratuité et à la littéralité du geste musical n'aurait jamais vu le jour.

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°21 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par SS & RR

.(2003-2011)

Page 1 / 2


Partager
 
article publié dans le n° 21.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO