A bâtons rompus


"Ramener les fantômes du passé jusqu'à nous"

Très loin du cliché du jeune pianiste de jazz dont les dents rayent le clavier, l'Américain BILL CARROTHERS s'est imposé au fil du temps comme un conteur subtil, un lecteur à la fois poète et subjectif de quelques chapitres marquants de l'Histoire des hommes. Une démarche qu'il détaille dans cette longue interview donnée à l'époque de la sortie de son monumental Armistice 1918.

Playlist Bill Carrothers "Armistice 1918 live" (Jazz d'Or 2005).

Pour visualiser cet article, merci de vous connecter si vous êtes abonnés...

VOUS ETES ABONNES, CONNECTEZ-VOUS



Mot de passe oublié ?

VOUS N'ETES PAS ABONNES, INSCRIVEZ-VOUS

Choisissez votre formule (à partir de 2,5 €), créez votre compte et rejoignez L'Oreille Absolue.
 


Je ne suis pas inscrit et je veux juste acheter le n°17 (2,5 €)

taille du texte

A+ | A | A-

par (RR)

.(septembre 2004)

Page 1 / 2


Partager
 
article publié dans le n° 17.
Voir cette édition.

Suivez L'Oreille...


LE CREUX DE L'OREILLE, EN ECOUTE DANS CE NUMERO